FOOTBALL CLUB NEUVILLE ST REMY : site officiel du club de foot de NEUVILLE ST REMY - footeo

Pays-Bas - Argentine : huit duels passés au crible

10 juillet 2014 - 10:39

Mondial 2014

Pays-Bas - Argentine : huit duels passés au crible

Qui des Pays-Bas ou de l'Argentine part favoris de la deuxième demi-finale de la Coupe du monde ce mercredi (22h00) ? Même si leurs organisations de jeu diffèrent, la comparaison ligne par ligne des Oranje et de l'Albiceleste donne une tendance de la forme du moment.

 

ays-Bas - Argentine : huit duels passés au crible

 

 

 

 

Robben et Messi, deux des stars de ce Mondial au Brésil. (L'Equipe)

Cillessen (et Krul) vs Romero : 60% - 40%

Si les Pays-Bas sont venus à bout du Costa Rica en quarts (0-0, 4-3 t.a.b.), c’est en bonne partie grâce à ses gardiens. En prolongation, Jasper Cillessen – jusque-là irréprochable dans la compétition malgré son manque d’expérience - a été décisif en stoppant un tir à bout portant d’Urena (117e). Puis Tim Krul a pris la relève pour la séance de tirs au but, arrêtant deux tentatives adverses pour l’un des plus beaux coups de poker du Mondial. Dans le même temps, Romero se montre propre avec l’Argentine. Il n’a encaissé que trois buts depuis le début du tournoi.

Kuyt-Blind- Zabaleta-Rojo : 45% - 55%

Dirk Kuyt est le couteau-suisse de l’équipe néerlandaise. Attaquant de formation, souvent reconverti en ailier dans sa carrière, l’ancien joueur de Liverpool est aligné au poste de latéral (gauche ou droit selon les matches) durant ce Mondial. Sa hargne et son expérience lui permettent de tenir ce poste avec talent. de l'autre côté, l’offensif Daryl Janmaat est en balance avec Daley Blind. Ce dernier, habituel milieu de terrain a confirmé tout son potentiel durant le Mondial, quel que soit son poste. Leurs homologues de l’Albiceleste sont, eux, des spécialistes du poste, mais ont moins été en vue depuis trois semaines. Le joueur de Manchester City, Pablo Zabaleta, a surtout assuré défensivement. Suspendu contre la Belgique, Marcos Rojo s’était illustré en marquant face au Nigeria (3-2).

De Vrij - Vlaar - Martins Indi vs Garay - Demichelis : 50% - 50%

Peu connus avant le début du Mondial, le trio Stefan de Vrij, Ron Vlaar et Bruno Martins Indi a formé une défense solide. Excellent de la tête mais peu véloce, De Vrij est complémentaire de l’explosif Martins Indi, son coéquipier au Feyenoord. Le plus expérimenté des trois, Ron Vlaar, est touché à un genou et incertain pour la demie (Veltman pourrait le remplacer). L’Argentine n’a de son côté encaissé que trois buts depuis le début de la compétition, zéro en phase éliminatoire. La solidité d’Ezequiel Garay n’est pas étrangère à ce bilan. Il est désormais associé à l’expérimenté Demichelis, préféré à Fernandez et impeccable contre la Belgique (1-0). Ce duo aura-t-il toutefois suffisamment de vitesse pour contenir Robben et Van Persie?

Wijnaldum - Sneijder - De Jong vs Pérez - Biglia - Mascherano : 55% - 45%

Les milieux des deux équipes ont dû composer avec l'absence d'un homme fort ces derniers jours : De Jong chez les Néerlandais, Di Maria pour l’Argentine. Mais le puissant milieu de l'AC Milan pourrait finalement être aligné, prêt à coller aux basques de Messi. Wijnaldum et Sneijder sont plus offensifs. Mascherano est, lui, la plaque tournante de l’Argentine, replaçant ses partenaires, comblant les trous. Biglia est resté discret depuis trois semaines, tandis que Pérez tentera de prendre numériquement la place de Di Maria. Pas simple…

Robben vs Messi : 45% - 55%

Duel de stars en attaque entre Arjen Robben et Leo Messi. Le gaucher du Bayern est pleinement rentré dans le Mondial en participant activement à la correction infligée à l’Espagne (5-1). Il a inscrit trois buts dans le tournoi et sera l’atout majeur de son équipe, même s’il n’a plus marqué depuis le match contre l’Australie (3-2, le 18 juin). Mais la Pulga, quadruple Ballon d’Or, garde l’avantage. Buteur à quatre reprises, il a aussi offert le but de la qualification à Di Maria en huitièmes et souhaite plus que jamais imiter Maradona. Intermittent, Ezequiel Lavezzi peut également faire valoir ses qualités de milieu offensif.

Van Persie - Higuain : 50% - 50%

Leur courbe de forme ne suit pas la même direction. Robin van Persie avait débuté le Mondial de manière exceptionnelle (sa tête contre l’Espagne) mais s’est peu à peu essoufflé, laissant toute la lumière à Robben. Gonzalo Higuain a, lui, traversé la compétition comme une ombre, avant de sortir un match remarquable contre la Belgique (1-0), inscrivant le seul but du match (et son premier du tournoi). Impossible de départager les deux attaquants.

Bancs de touche : Pays-Bas - Argentine : 50% - 50%

Les deux sélectionneurs ont régulièrement fait évoluer leur onze, et puiser dans leur banc au gré des blessures et des méformes. Si Sergio Agüero, touché à la jambe gauche, arrive à être sur le banc contre les Pays-Bas, Sabella disposera d’une sacrée cartouche de rechange. Palacio peut également rendre des services en attaque. Huntelaar est, lui, le joker de luxe des Néerlandais. Il avait fait basculer le huitième de finale contre le Mexique (2-1).

Van Gaal - Sabella : 65% - 35 %

Si Messi est parvenu à devenir l’incontestable patron de l’Albiceleste, il le doit notamment à Alejandro Sabella. Humble et fin tacticien, l’entraîneur sait trancher (Tévez non-convoqué pour le Mondial), et s’adapter (Demichelis remplaçant Fernandez). Louis van Gaal est l’entraîneur vedette du Mondial. Ses coups tactiques autant que son autorité lui offrent un crédit incomparable. 

Bilan : Pays-Bas vs Argentine : 52,5% - 47,5%

Les huit critères étudiés donnent un léger avantage aux Pays-Bas. L’expérience de l’entraîneur néerlandais, le talent de Robben et l’éclosion de l’arrière-garde oranje sont autant d’atouts. Mais Leo Messi peut renverser les pronostics comme les matches à tout moment.

Commentaires

SUIVI DU SITE FCN

 

 NEW: 08/12/2017

le site FCN atteint les 1 651 754 visiteurs ...

  

Merci à tous d'être derrière et

 avec le FCN Footeo depuis le 17 Mars 2011....

  

21789 visiteurs au mois de

Novembre 2017